chapitre7- Mesdames, messieurs nous interrompons nos programmes pour un flash spécial : quatre malfaiteurs viennent de s'évader. Il y a six mois, ils s’étaient rendus célèbres lors du cambriolage de la Banque de France de Villeneuve,  actuellement, la police a perdu leur trace. Attention, ils sont armés et dangereux. Leurs portraits défilent en ce moment même à l'écran. Le numéro qui s’affiche est mis à votre disposition pour recueillir toute information : 0801 800 008.
    Je saute sur le téléphone :
    - Florent ?
    - Oui ! Tu as regardé la télé ?
    - C'est pour ça que je t'appelle !
    - Tu crois qu'ils vont revenir ?
    - Sans doute : la police n'a pas retrouvé l'argent !
    - Nous non plus !
    - Hum. Bon, je te laisse, je vais finir mes devoirs.
    - A demain !
    Cette année, je suis en sixième et les devoirs, ça ne rigole pas ! Mais, là, j’ai du mal à m’y remettre car je pense aux malfaiteurs. Il y a environ six mois, quatre types louches rôdaient dans notre village. La police les a interrogés suite à des appels d'habitants intrigués, comme Florent et moi, par leur comportement. Ils se sont présentés comme journalistes écrivant un livre sur la région : ses curiosités, ses chemins de randonnées... Peu de temps après, la banque de France de Villeneuve a été cambriolée. Ils ont été arrêtés à cause d'empreintes laissées sur les lieux. Le butin n'a jamais été retrouvé. Depuis, Florent, mon meilleur copain, Grégoire, un vieux monsieur du village et moi parcourons le bois du Roi dans l'espoir de mettre la main dessus. Jusqu'à présent, on n'a rien retrouvé. On ne se pressait pas : la bande devait rester cinq ans derrière les barreaux.